Skip to content, sitemap or skip to search.

Personal tools
Join now
You are here: Home Free Software Supporter 2019 Free Software Supporter - Numéro 130, fevrier 2019

Free Software Supporter - Numéro 130, fevrier 2019

by Free Software Foundation Contributions Published on Jan 04, 2019 02:39 PM
Contributors: Traduit par l'April (travail collaboratif)
Bienvenue dans le Free Software Supporter, le bulletin mensuel qui vous donne les dernières nouvelles de la Free Software Foundation (FSF) et fait le point sur ses actions, lu par vous et 196,565 autres activistes. C'est 1,170 de plus que le mois dernier!

Traduit par l'April (travail collaboratif) trad-gnu@april.org. Les rares liens vers des textes en français sont indiqués par [fr].

TABLE DES MATIÈRES

  • La FSF est forte de 5000 adhérents – grâce à vous
  • Labo des licences et de la conformité: Les questions les plus fréquemment posées
  • Copyleft Conf: Inscription et programme
  • La bataille de l'Internet européen devient encore plus confuse
  • En janvier, l'UE commence à attribuer des primes pour correction de bogues sur des logiciels libres
  • La NSA est sur le point de diffuser un outil de rétroingénierie libre
  • Google propose des modifications du navigateur Chromium qui vont casser les extensions de blocage de contenu
  • GNU Ring s'appelle maintenant GNU Jami
  • Le Service de santé du Royaume-Uni prescrit une “thérapie par appli” non libre aux enfants
  • Il est maintenant clair qu'aucun des prétendus avantages de la suppression de la neutralité du net n'était réel
  • Bilan 2018 du projet GNOME
  • Rejoignez la FSF et ses amis pour mettre à jour le Répertoire du logiciel libre
  • Ressource sélectionnée de LibrePlanet: Guix/Wishlist
  • Coup de projecteur sur GNU avec Mike Gerwitz: 21 nouvelles parutions
  • Soutenez la GNU Toolchain!
  • Agenda des conférences de Richard Stallman
  • Autres événements impliquant la FSF et le logiciel libre
  • Merci GNU!
  • Transfert à la FSF de copyrights sur des contributions à GNU
  • Agissez avec la FSF

Lisez ce numéro en ligne: https://www.fsf.org/free-software-supporter/2019/february

Invitez vos amis à s'abonner et contribuez à élargir notre audience en mettant notre widget d'abonnement sur votre site.

Vous avez raté un numéro? Les anciens sont ici: https://www.fsf.org/free-software-supporter.

El Free Software Supporter está disponible en español. Para ver la versión en español haz click aqui: https://www.fsf.org/free-software-supporter/2019/febrero

Para cambiar las preferencias de usuario y recibir los próximos números del Supporter en español, haz click aquí: https://my.fsf.org/civicrm/profile/create?reset=1&gid=34&id={contact.contact_id}&{contact.checksum}

Le Free Software Supporter est disponible en français. Pour voir la version française cliquez ici: https://www.fsf.org/free-software-supporter/2019/fevrier

Pour modifier vos préférences et recevoir les prochaines publications du Supporter en français, cliquez ici: https://my.fsf.org/civicrm/profile/create?reset=1&gid=34&id={contact.contact_id}&{contact.checksum}

O Free Software Supporter está disponível em Português. Para ver a versão em Português, clique aqui: https://www.fsf.org/free-software-supporter/2019/fevereiro

Para alterar as preferências do usuário e receber as próximas edições do Supporter em Português, clique aqui: https://my.fsf.org/civicrm/profile/create?reset=1&gid=34&id={contact.contact_id}&{contact.checksum}

La FSF est forte de 5000 adhérents – grâce à vous

Le 15 janvier

La première semaine de janvier, nous avons clôturé notre campagne annuelle de dons et d'adhésions et nous voudrions vous remercier de votre générosité et de votre soutien. Grâce à vous, nous avons levé 441.802$ et 488 nouveaux membres associés nous ont rejoints, ce qui surpasse notre objectif de 400 nouveaux membres et porte notre nombre total d'adhérents à plus de 5000. Merci pour vos dons et vos adhésions, et aussi d'avoir diffusé le message.

Pas encore membre? Continuez sur la lancée et rejoignez le mouvement du logiciel libre à https://my.fsf.org/join.

Labo des licences et de la conformité: Les questions les plus fréquemment posées

Le 25 janvier, par Jake Glass

Le rôle du Licensing and Compliance Lab (labo des licences et de la conformité) est d'aider les développeurs de logiciel libre du monde entier à résoudre les questions qu'ils adressent à licensing@fsf.org. Notre objectif principal est de promouvoir ce que nous croyons être le meilleur outil juridique dont nous disposons pour défendre les droits des utilisateurs, le copyleft. Le labo poursuit cet objectif en proposant des formations aux licences, organisant des programmes de certification comme Respects Your Freedom (Respecte votre liberté), en faisant respecter les licences du projet GNU et en répondant aux questions sur les licences de la communauté du logiciel libre.

Dans le cadre de cette activité, nous nous reportons souvent à la Foire aux questions concernant les licences GNU (FAQ). Cette très longue FAQ contient plus de 150 questions. Un survol des références à la FAQ dans les courriels adressés au labo des licences permet d'évaluer les questions les plus fréquentes ou les problèmes les plus perturbants. Nous souhaiterions partager quelques-unes des observations que nous avons rassemblées, pour rendre nos ressources sur les licences aussi efficaces que possibles.

Copyleft Conf: inscription et programme

Le 10 janvier, par le Software Freedom Conservancy

Le Conservatoire est heureux de vous faire connaître la date de la toute première Copyleft Conf! La Copyleft Conf sera un événement d'une journée qui se tiendra le 4 février au centre-ville de Bruxelles. Molly de Blanc, directrice de campagne de la FSF, prononcera le discours inaugural, The margins of software freedom (Aux confins de la liberté du logiciel), et John Sullivan, directeur exécutif de la FSF, donnera une conférence intitulée “<script src="trap.js"></script>.”. Nous espérons vous rencontrer là-bas!

La bataille de l'Internet européen devient encore plus confuse

Le 23 janvier, par James Vincent

La directive sur le copyright de l'Union européenne (UE) a connu un destin tumultueux, même en tenant compte des normes législatives de l'UE. Cet ensemble de règlements, destiné à mettre à jour de manière définitive le copyright à l'âge d'Internet, a fait l'objet de vifs débats au sein du Parlement et de l'opinion publique tout au long de l'année dernière. Mais, au début de ce mois, il semblait se diriger vers un vote final. C'est alors que six pays ont viré de bord lors des négociations, plongeant à nouveau la directive proposée dans les limbes législatives.

Le point d'achoppement est toujours constitué par les épouvantables articles 11 et 13, également connus sous les noms de “taxe sur les hyperliens” et “filtre de téléchargement.” L'article 11 donne aux éditeurs le droit d'exiger une redevance quand des plateformes comme Google ou Facebook montrent des extraits de leurs articles, tandis que l'article 13 rend ces plateformes directement responsables des médias téléversés par les utilisateurs qui enfreignent le copyright. Comme nous l'avons remarqué dès juin 2018, l'article 13 empêcherait tout développeur de partir du code de quelqu'un d'autre, ce qui porterait un coup au développement collaboratif de logiciel libre et s'opposerait à ses libertés fondamentales.

En janvier, l'UE commence à attribuer des primes pour correction de bogues sur des logiciels libres

Le 27 décembre, par Julia Reda

En 2014, des failles de sécurité ont été découvertes dans des projets importants de logiciel libre, en particulier dans la bibliothèque de chiffrement OpenSSL. De tels logiciels sont appelés bibliothèques parce qu'ils fournissent les fonctions de base pour un très grand nombre de programmes, qui ont par la suite pâti de ce problème. Dans la mesure où OpenSSL a également une grande importance dans le chiffrement du trafic d'Internet, il est essentiel pour la protection de vos communications personnelles, ou pour les données de paiement quand vous faites des achats en ligne. Ce problème a amené beaucoup de gens à prendre conscience de l'importance du logiciel libre dans l'intégrité et la fiabilité d'Internet et autres infrastructures. C'est pourquoi, avec mon collègue Max Andersson, nous avons lancé le projet FOSSA (Free and Open Source Software Audit), qui a pour but d'auditer le logiciel libre.

En 2017, ce projet a ajouté l'octroi de primes pour correction de bogues sur des logiciels libres importants à la liste de mesures dont nous voulions l'adoption pour accroître la sécurité. En janvier, la Commission européenne lance 14 des 15 offres de primes concernant les logiciels libres dont dépendent les institutions de l'UE. Ces primes (bug bounties) sont des récompenses destinées à ceux qui s'attaquent résolument aux problèmes de sécurité. Le montant de la prime dépend de la gravité du problème découvert et de l'importance relative du logiciel.

Vous pouvez apporter votre contribution en analysant les logiciels et en signalant tout bogue ou toute vulnérabilité que vous avez découvert aux plateformes de bug bounty concernées. Consultez l'intégralité de l'article pour découvrir la liste complète des projets qui réclament votre aide!

La NSA est sur le point de diffuser un outil de rétroingénierie libre

Le 5 janvier, par Catalin Cimpanu

L'Agence nationale de la sécurité des États-Unis (NSA) va diffuser un outil de rétroingénierie libre lors de la prochaine conférence RSA sur la sécurité qui se tiendra début mars à San Francisco. Le nom du logiciel est GHIDRA; en termes techniques, il s'agit d'un désassembleur, un logiciel qui traduit un fichier exécutable en code assembleur, susceptible d'être analysé par des humains.

GHIDRA peut aussi analyser les binaires des principaux systèmes d'exploitation, comme Windows, MacOS, GNU/Linux, Android et iOS; une architecture modulaire permet aux utilisateurs d'ajouter des paquets s'ils ont besoin d'options supplémentaires. Des employés du gouvernement avec qui ZDNet s'est entretenu ont dit que cet outil est bien connu et apprécié, et qu'il est surtout utilisé par les opérateurs ayant un rôle défensif, pour l'analyse de routine de logiciels malveillants trouvés sur des réseaux du gouvernement.

Google propose des modifications du navigateur Chromium qui vont casser les extensions de blocage de contenu

Le 22 janvier, par Beau Hamilton

“Les ingénieurs de Google ont proposé des modifications du navigateur Chromium qui vont casser les extensions de blocage de contenu, dont plusieurs logiciels antipub,” annonce The Register. “Les changements envisagés limiteront également les possibilités offertes aux développeurs d'extensions, dans le but de préserver la vitesse et la sécurité. Chromium constitue le cœur de Google Chrome et, bientôt, de Microsoft Edge.”

C'est un pas de plus vers l'asservissement des navigateurs au monde des affaires, qui utilise les sites Web pour espionner et manipuler les utilisateurs plutôt que les servir. Une des conséquences, dans ce Chromium modifié, sera l'impossibilité d'utiliser quelque chose comme GNU LibreJS, une extension de navigateur qui protège votre liberté en bloquant le JavaScript non libre. À notre connaissance, l'interface de Chromium avec les extensions n'a jamais été suffisante pour implémenter LibreJS, mais nous espérions qu'elle serait améliorée. Nous savons maintenant que ce ne sera pas le cas.

GNU Ring s'appelle maintenant GNU Jami

Le 4 janvier, par l'équipe de Jami

En décembre 2018, GNU Ring a changé son nom en GNU Jami. GNU Jami est une plateforme de communication universelle et distribuée, implémentée en logiciel libre, qui respecte la liberté et la vie privée des utilisateurs. Ses principales caractéristiques: architecture décentralisée et chiffrement de bout en bout, et maintien de son engagement en faveur de la liberté et de la vie privée.

GNU Jami vise un objectif logiciel prioritaire de la FSF, en réponse aux défis posés par Internet en matière de vie privée. Développé par Savoir-faire Linux, Jami profite d'une communauté de développement active grâce au soutien des développeurs du Google Summer of Code, ainsi que d'un partenariat avec Polytechnique Montréal et l'Université du Québec à Montréal. Rendez visite à GNU Jami au Répertoire du logiciel libre https://directory.fsf.org/wiki/Jami ou sur Savannah https://savannah.gnu.org/projects/jami/.

Le Service de santé du Royaume-Uni prescrit une “thérapie par appli” non libre aux enfants

Le 23 janvier, par Denis Campbell

La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) peut être un traitement efficace contre la dépression et l'anxiété, mais se servir d'une appli non libre pour l'administrer – à des enfants, qui plus est – est une très mauvaise idée. Le Service de santé publique [National Health Service (NHS)] du Royaume-Uni va prescrire une “thérapie par appli” à des enfants dès l'âge de cinq ans en 2019, par le biais de téléphones portables, tablettes ou ordinateurs. Ceci leur apportera peut-être un soulagement face à leurs problèmes de santé mentale, mais cela créera aussi un énorme corpus d'informations facilement récoltées sur leur état émotionnel quotidien, et ni les enfants ni les parents ne pourront avoir de certitude sur son mode de fonctionnement ou sur l'utilisation de leurs données personnelles. C'est une terrible injustice.

Il est maintenant clair qu'aucun des prétendus avantages de la suppression de la neutralité du net n'était réel

Le 24 janvier, par Karl Bode

La Commission fédérale des communications des États-Unis (US Federal Communications Commission – FCC) et le secteur des télécommunications ont affirmé à de nombreuses reprises que supprimer la neutralité du net favoriserait l'investissement dans l'industrie du haut débit, encouragerait la création d'emplois et permettrait la couverture de zones blanches à une vitesse inégalée. Ce n'est pas que perdre la liberté d'utiliser Internet comme les utilisateurs le souhaitent en ait valu la peine, mais il est important de remarquer à quel point ces affirmations étaient dénuées de tout fondement, en constatant la baisse des investissements dans les réseaux, l'accumulation des licenciements et l'effondrement des réseaux.

Bilan 2018 du projet GNOME

Le 1er janvier, par le projet GNOME

Maintenant que 2018 a pris fin, le projet GNOME entre dans une nouvelle année passionnante, faite de sorties de logiciels, d'événements et d'excellence en matière informatique. L'année 2018 a été marquée par deux importantes sorties de GNOME, les versions 3.28 et 3.30, qui ont apporté des améliorations à tous les niveaux, en particulier en termes de performance, d'ergonomie et de finition générale. Fidèle à une longue tradition, la Fondation GNOME a tenu avec succès une nouvelle session de son principal congrès, GUADEC, à Almeria, en Espagne. Sur le plan technique, des développements significatifs ont permis d'améliorer l'utilisation de Rust sur la plateforme GNOME, GJS (le moteur JavaScript de GNOME) a été mis à jour pour gérer SpiderMonkey 52 de Mozilla, et GNOME a pris l'importante décision de migrer vers GitLab.

Rejoignez la FSF et ses amis pour mettre à jour le Répertoire du logiciel libre

Des dizaines de milliers de personnes visitent chaque mois https://directory.fsf.org pour y découvrir des logiciels libres. Chaque rubrique du répertoire contient une multitude d'informations pratiques, depuis les descriptions et la catégorisation de base jusqu'aux systèmes de contrôle de version, canaux IRC, documentation et licence. Le Répertoire du logiciel libre est une superbe ressource pour les utilisateurs de logiciels depuis une dizaine d'années, mais il a besoin de votre aide pour rester à jour avec les nouveaux et passionnants projets libres.

Pour donner un coup de main, rejoignez nos rendez-vous IRC hebdomadaires du vendredi. Cela se passe sur le canal #fsf de irc.gnu.org, et on y rencontre généralement une poignée d'habitués ainsi que des nouveaux. Chacun y est le bienvenu.

La prochaine réunion se tiendra le vendredi 1er février de 12h à 15h EST (16h à 19h UTC). Vous trouverez les détails sur:

Ressources sélectionnées de LibrePlanet: Guix/Wishlist

Chaque mois sur LibrePlanet, nous présentons une ressource intéressante et pratique, qui souvent pourrait avoir besoin d'un coup de main.

Ce mois-ci, nous mettons en lumière Guix/Wishlist, qui fournit des informations sur les logiciels que les utilisateurs de GNU Guix voudraient voir dans les prochains paquets. Vous êtes encouragés à adopter, diffuser et améliorer cette importante ressource.

Avez-vous une suggestion pour la ressource sélectionnée du mois prochain? Faites-le nous savoir en écrivant à campaigns@fsf.org.

Coup de projecteur sur GNU avec Mike Gerwitz: 22 nouvelles parutions

22 sorties le mois dernier (en date du 27 janvier 2019):

Pour être informé de la plupart des parutions GNU, abonnez-vous à la liste de diffusion: https://lists.gnu.org/mailman/listinfo/info-gnu.

Téléchargements: presque tous les logiciels GNU sont disponibles sur le serveur https://ftp.gnu.org/gnu/, ou de préférence sur un de ses miroirs; voir la liste sur https://www.gnu.org/prep/ftp.html. Vous pouvez utiliser l'URL https://ftpmirror.gnu.org/ pour être redirigé automatiquement sur un miroir proche de chez vous et à jour (avec un peu de chance).

De nombreux paquets GNU, de même que le système GNU dans son ensemble, sont à la recherche de mainteneurs et autre assistance. Merci d'aller voir https://www.gnu.org/server/takeaction.html#unmaint [fr] si vous souhaitez apporter votre aide. La page générale sur la manière d'aider GNU est ici: https://www.gnu.org/help/help.html [fr].

Si vous avez un programme qui fonctionne, ou presque, et que vous voulez l'offrir au projet GNU en tant que paquet GNU, consultez https://www.gnu.org/help/evaluation.html [fr].

Comme toujours, n'hésitez pas à nous écrire à maintainers@gnu.org avec toutes les questions GNU que vous voulez ou vos suggestions pour les prochains numéros.

Soutenez la GNU Toolchain!

Faites un don pour soutenir la GNU Toolchain, une collection d'outils de développement fondamentaux sous licence libre qui comprennent la Collection GNU de compilateurs C (GCC – C Compiler collection), la bibliothèque C de GNU (glibc) et le débogueur GNU (GDB).

Agenda des conférences de Richard Stallman

Pour plus de détails, ainsi que pour recevoir les informations concernant les événements à venir dans votre région, veuillez vous rendre sur https://www.fsf.org/events.

Voici les conférences programmées le mois prochain:

Autres événements impliquant la FSF et le logiciel libre

Merci GNU!

Nous sommes reconnaissants à chacune des personnes qui a fait un don à la Free Software Foundation, mais nous voudrions donner une mention spéciale à celles qui ont fait un don de 5OO$ ou plus le mois dernier.

Ce mois-ci, un grand merci GNU à:

  • Alexandre BLANC
  • Clark Everetts
  • Conan Chiles
  • Dario Armani
  • Dean Ellis
  • Donald Craig
  • Georges Sancosme
  • Inouye Satoru
  • Luiz Paternostro
  • Maria Miertoiu
  • Mark Wielaard
  • Matthias Herrmann
  • meissa GmbH
  • Paul Allen
  • Richard Harlow
  • Robert Dionne
  • Stefan Maric

Vous pouvez ajouter votre nom à la liste en faisant un don sur https://donate.fsf.org/.

Transfert à la FSF de copyrights sur des contributions à GNU

Quand vous transférez votre copyright à la FSF, vous nous aidez à défendre la GPL et à maintenir la liberté du logiciel. Les personnes ci-dessous ont transféré leur copyright à la FSF le mois dernier:

  • Andrew Elie Attali (Emacs)
  • Andrew Luo (GCC)
  • Dennis Lambe Jr. (Diffutils)
  • Edward Kigwana (GNU Radio)
  • Harald Anlauf (GCC)
  • Mak Kolybabi (Emacs)
  • Qiu Ji (GCC)
  • Scott Worley (Coreutils)
  • Valentin Sergeevich Ignatev (Emacs)
  • Win Treese (Emacs)

Vous voulez voir votre nom sur cette liste? Contribuez à GNU et transférez votre copyright à la FSF.

Agissez avec la FSF

Des contributions provenant de milliers d'adhérents rendent possible le travail de la FSF. Vous pouvez contribuer, vous aussi, en la rejoignant sur https://my.fsf.org/join. Si vous êtes déjà adhérent, vous pouvez nous aider à recruter de nouveaux membres (et gagner des récompenses) en ajoutant une ligne comme celle-ci à votre signature de courriel, avec votre numéro d'adhérent:

Je suis membre de la FSF. Aidez-nous à défendre la liberté du logiciel! https://my.fsf.org/join

La FSF recherche aussi en permanence des bénévoles (https://www.fsf.org/volunteer). De l'évangélisation au hacking, de la coordination des tâches au remplissage d'enveloppes – chacun trouvera de quoi faire. Par ailleurs, faites un tour dans notre section “activisme” (https://www.fsf.org/campaigns) et agissez contre les brevets logiciels, contre les DRM, pour l'adoption du logiciel libre et du standard OpenDocument, contre la RIAA et plus encore.

Copyright © 2019 Free Software Foundation, Inc.

Ce texte est régi par la licence Creative Commons attribution, non transposée 4.0 (CC BY 4.0). Vous trouverez une copie de cette licence sur https://creativecommons.org/licenses/by/4.0/deed.fr [fr].

Document Actions

The FSF is a charity with a worldwide mission to advance software freedom — learn about our history and work.

fsf.org is powered by:

 

Send your feedback on our translations and new translations of pages to campaigns@fsf.org.