Skip to content, sitemap or skip to search.

Personal tools
Join now
You are here: Home FSF Events Richard Stallman, Joseph Potvin - "Two lessons from the Phoenix payroll puzzle" / « Deux leçons tirées du casse-tête du système de paye Phoenix » (Ottawa, Canada)

Richard Stallman, Joseph Potvin - "Two lessons from the Phoenix payroll puzzle" / « Deux leçons tirées du casse-tête du système de paye Phoenix » (Ottawa, Canada)

by Jeanne Rasata Contributions Published on Apr 13, 2018 03:07 PM
Ottawa, Canada
When Apr 30, 2018

from 08:00 AM to 10:30 AM
Where Sheraton Ottawa Hotel, Ottawa, Canada
Contact Name

version française

  • What: A breakfast discussion led by Richard Stallman and Joseph Potvin: "Two lessons from the Phoenix payroll puzzle: Software freedom & algorithm accessibility."
  • Suggested registration contribution: $40, to be donated on site (buffet-style continental breakfast included).
  • Registration which is optional and can be done anonymously, will help us accommodate everyone who wishes to attend.

  • Language: The discussion will be bilingual (French and English).
  • Location: Penthouse Conference Room, Sheraton Ottawa Hotel, 150 Albert Street, Ottawa, ON, K1P 5G2, Canada.
  • Livestream
  • Co-hosted by: Xalgorithms Foundation and the Free Software Foundation.

On April 30th, 2018, Richard Stallman, president of the Free Software Foundation, and Joseph Potvin, executive director of Xalgorithms Foundation, will lead a breakfast discussion: "Two lessons from the Phoenix Payroll Puzzle: Software freedom & algorithm accessibility."

For more than two years, the Canadian government's new payroll system, known as "Phoenix," has experienced a persistent stream of errors and omissions which have brought tens of thousands of employees financial hardship, tax complications, and stress which extends to their families and communities.

Throughout the country, Canadians naturally wonder: Why has Phoenix been so difficult to fix? Who can fix it? And why can't those who botched the implementation be replaced?

Canadian taxpayers have spent more than $1 billion on implementation and on relentless attempts to fix or stabilize this system. But the Canadian government does not have the source code for it and, due to restrictive licensing, can't change suppliers. Nobody beyond the original contractors are allowed to run a copy of the system independently, to study how it all works, to run tests on it, or to adapt it with improvements.

Lesson #1 from the Phoenix payroll puzzle is clear. A government can only safeguard its accountability to its citizens and employees by requiring free/libre license rights when outsourcing software to others, and by issuing free/libre license rights to others when creating software.

The Phoenix payroll debacle also demonstrates Lesson #2. A government using data-driven algorithms, for example to determine compensation, or to analyze HR data, or other functions, remains accountable to its stakeholders only when the algorithms are accessible. Transparency enables the people affected to easily validate whether the payments they receive are correct, or to ensure that their confidential data is being used appropriately. People have a right to determine whether they are being dealt with correctly. This is no different than the transparency which scientific publishers require from the authors of journal articles, to ensure that claimed results are reproduced through independent peer review.

As part of this event, Xalgorithms Foundation will also be making a formal announcement about "The paycheck target challenge." We're going to throw down the gauntlet, and claim that a free software community involving a diversity of organizations and individuals, can create and operate a faster, more reliable, more economical, and more respectful self-service portal for Canadian federal employee payroll validation than what the exclusive group of companies behind Phoenix are creating under restrictive terms. The free/libre "MyPayChecker / CheckerMaPaye" service will implement digitized collective agreements. That means each computational clause, deduction, entitlement and notification requirement will be expressed in a generic executable form, and will be accessible online to empower both employees and payroll officers. Advance details and a media release will be provided at the 30 April morning event, ahead of wider publication.

Location: Penthouse Conference Room, Sheraton Ottawa Hotel, 150 Albert Street, Ottawa, ON, K1P 5G2, Canada

Registration, which can be done anonymously, while not required, is appreciated; it will help us ensure we can accommodate all the people who wish to attend.

A suggested registration contribution of $40 (to be made on-site) will help defray the costs of the venue and catering. Excess registration funds received for the event will be used by Xalgorithms Foundation towards the free/libre "MyPayChecker / ChèqueMaPaye" service. Direct contributions to support Xalgorithms Foundation can be made to Royal Bank of Canada Account #1079391, Transit #00006, Institution #003, or SWIFT #ROYCCAT2. For other arrangements, please write to info@xalgorithms.org.

On-site registration and buffet-style continental breakfast will be open from 08:00. The public is encouraged to attend. This event will be bilingual (French and English).

Please fill out our contact form, so that we can contact you about future events in and around Ottawa.


version française

Richard Stallman (Free Software Foundation) et Joseph Potvin (Xalgorithms Foundation) - Un dialogue/petit déjeuner : « Deux leçons tirées du casse-tête du système de paye Phoenix : l’importance des logiciels libres et des algorithmes accessibles » (Ottawa, Canada)

  • Quand le 30 avril 2018 de 8 h à 10 h 30
  • Inscription :
    • Contribution d’inscription suggérée : 40 $, à payer sur place (petit déjeuner continental de style buffet inclus).
    • L’inscription, qui peut être faite de façon anonyme, bien que non obligatoire, est appréciée. Elle nous permettra de nous assurer que nous pouvons accueillir toutes les personnes qui souhaitent participer.
    • L’inscription sur place et le petit déjeuner continental de style buffet seront disponibles à partir de 8 h. Le public est invité à assister à cette discussion.
    • Veuillez SVP remplir notre formulaire de contact, afin que nous puissions vous tenir informé de nos événements futurs à Ottawa ou dans sa région.
  • Langue : La discussion sera bilingue (français et anglais).
  • Lieu : Penthouse Conference Room, Sheraton Ottawa Hotel, 150, rue Albert, Ottawa (Ontario) K1P 5G2, Canada.
  • Livestream

Le 30 avril 2018, Richard Stallman, président de la Free Software Foundation, et Joseph Potvin, directeur général de la Xalgorithms Foundation, présenteront un dialogue/petit déjeuner : « Deux leçons tirées du casse-tête du système de paye Phoenix : des logiciels libres et des algorithmes accessibles ».

Depuis plus de deux ans, le nouveau système de paye du gouvernement canadien, appelé « Phoenix », a connu un flux persistant d’erreurs et d’omissions qui a engendré des difficultés financières, des complications fiscales et du stress pour des dizaines de milliers d’employés, leur famille et leur communauté.

Dans tout le pays, les Canadiens se demandent naturellement : pourquoi Phoenix est-il si difficile à réparer ? Qui peut le réparer ? Et pourquoi les personnes qui ont bâclé son implémentation ne peuvent-elles pas être remplacées ?

Les contribuables canadiens ont dépensé plus d’un milliard de dollars pour mettre en place ce système et pour essayer de le réparer ou de le stabiliser. Cependant, le gouvernement canadien ne possède pas le code source et, en raison de licences restrictives, ne peut pas changer de fournisseurs. À part les agents contractuels originaux, personne n’est autorisé à exécuter une copie du système de façon indépendante, à étudier comment il fonctionne, à faire des tests ou à le modifier pour l’améliorer.

La leçon n° 1 du casse-tête du système de paye Phoenix est claire. Un gouvernement peut assurer sa responsabilité à l’égard de ses citoyens et de ses employés seulement en exigeant des droits de licence libres lorsqu’il sous-traite des logiciels à d’autres organismes, ou en émettant des droits de licence libres à d’autres institutions lorsqu’il crée des logiciels.

Le fiasco du système de paye Phoenix démontre aussi la leçon n° 2. Un gouvernement qui utilise des algorithmes fondés sur des données, par exemple pour déterminer une indemnisation ou pour analyser des données des RH ou d’autres fonctions, demeure responsable vis-à-vis de ses parties prenantes seulement lorsque ces algorithmes sont accessibles. Cette transparence permet aux personnes touchées de facilement vérifier si les paiements qu’elles reçoivent sont exacts, ou de s’assurer que leurs données confidentielles sont utilisées de façon appropriée. En effet, les gens ont le droit de déterminer si leurs données sont traitées correctement. Il en va de même de la transparence que les éditeurs scientifiques exigent des auteurs d’articles de journaux, afin de s’assurer que les résultats allégués sont reproduits par le biais du processus indépendant d’évaluation par les pairs.

Dans le cadre de cet événement, la Xalgorithms Foundation fera également une annonce officielle concernant le « Défi des salaires ciblés. » Nous allons jeter le gant et affirmer qu’une communauté de logiciels libres impliquant divers organismes et individus peut créer et utiliser un portail libre-service plus rapide, fiable, économique et respectueux pour valider les salaires des employés fédéraux canadiens que ce que le groupe exclusif d’entreprises derrière Phoenix a créé dans des conditions restrictives. De plus, le service libre « MyPayChecker/CheckerMaPaye » appliquera les conventions collectives numérisées. Cela signifie que chaque clause de calcul, déduction, transfert de droit et obligation de notification seront exprimés sous une forme exécutable générique, et seront accessibles en ligne par les employés et les agents de la paye. De plus amples informations et un communiqué de presse seront fournis lors de l’événement du 30 avril au matin, avant une diffusion plus large.

Une contribution d’inscription suggérée de 40 $ (à faire sur place) nous aidera à couvrir les frais de la salle et du traiteur. Les fonds excédentaires reçus lors de l’inscription à cet événement seront utilisés par la Xalgorithms Foundation pour le service libre « MyPayChecker / CheckerMaPaye ». Des contributions directes pour soutenir la Xalgorithms Foundation peuvent être effectuées à la Banque Royale du Canada au compte no 1079391, transit no 00006, institution no 003, ou au SWIFT no ROYCCAT2. Pour d’autres arrangements, veuillez SVP contacter info@xalgorithms.org.

Document Actions
Filed under:

The FSF is a charity with a worldwide mission to advance software freedom — learn about our history and work.

fsf.org is powered by:

 

Send your feedback on our translations and new translations of pages to campaigns@fsf.org.